Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.


La boxe est un combat qui engage le corps et le mental.
Au travers de la vie, des compétitions, des voyages et des rencontres, j’ai appris la rigueur, la volonté et la volonté de gagner.
La boxe permet de déterminer l’importance d’avoir un but, d’élaborer des stratégies et de planifier des choses. Elle apprend ce qu’est l’insouciance et comment vivre le moment présent. C’est un sport de combat, face à un partenaire ou un adversaire, qui demande de l’attention, de la concentration et une certaine conscience de ce qui se passe autour et en soi.
L’éveil de mes sens par la pratique durant mes entrainements, les assauts et les combats m’ont permis de me sentir vivant et de goûter à la vie.
A la fin de ma carrière sportive, j’ai souhaité retrouver ces deux éléments. Cette démarche s’est faite par l’éducation, la lecture, la formation, les rencontres et le développement personnel.
J’ai découvert par la boxe que j’étais bien plus qu’un jeune homme plein de courage et de rage de gagner. Elle m’a permis de m’accompagner sur le chemin du soi pour permettre de m’affranchir de mes peurs et de mes craintes.

Pascal Lafleur.

Pascal Lafleur


Un club de sport unique





L’Atelier dispense un enseignement des boxes martiales.
Ces activités développent les habiletés motrices et permettent d’acquérir une excellente condition physique (vivacité, vélocité).

Nous avons tous de multiples croyances au sujet de l’effort. Nous pensons bien souvent qu’il faut souffrir après un cours de sport pour être satisfait(e).
C’est une fausse association provenant bien souvent d'une histoire personnelle reliant l’effort physique et la réussite: « la vie, c’est dur ».
Et puis il y a une autre voie, celle de l’effort-plaisir où l’on travaille tout autant sur le plan cardiovasculaire et musculaire. Mais sans aller jusqu’à l’épuisement ou la douleur. Ni rechercher ces difficultés.
Une autre association d’idées se met en place : « réussir, en douceur ».

À l’Atelier Côté Ring, nous avons conscience de l’importance de chacun, de son humeur, de sa forme. Nous nous adressons donc à chaque personne et non pas au groupe, quand bien même il s’agit d’un cours collectif. La personnalisation du coaching permet au coaché(e) de trouver sa place dans le cours, de se sentir vraiment bien afin de lâcher prise.

Nos activités sont pensées pour vous permettre d'évacuer le stress de la journée ou de la veille et de profiter à fond des bienfaits de l’exercice physique.
 Nous resentons plus d’énergie et moins de fatigue lorsque nous apprenons dans un climat de bienveillance.

Lors d'une scéance de sport, trois substances bio-chimiques sont mobilisées. Les endorphines, dites hormones du plaisir et de l’euphorie. La sérotonine, dite hormone du bien-être. Et enfin, l’adrénaline, dite hormone du stress qui permet au corps de riposter aux agressions. Il s’agit en l’occurrence du bon stress celui qui augmente notre réactivité, par opposition au mauvais stress celui qui nous détruit (stress qui mène au burn out).

Un sport pratiqué avec joie et de manière régulière a la capacité d’augmenter la production d’endorphines, de sérotonine et d’adrénaline.
 Plus on fait du sport et plus on aime en faire et meilleure est notre santé sur le plan physique et mental.

Nous héritons d’une psycho-généalogie et d’un patrimoine génétique. Il n’y a pas si longtemps, la science pensait que nous ne pouvions faire évoluer notre forme. Pourtant, les travaux de Jacques Monod et de François Jacob (années 60) ont démontré que l’on peut, en modifiant notre système de pensée, et nos émotions, modifier notre matériel génétique codé dans l’ADN (chromosomes, gènes). Ce que l’on appelle « l’épigénétique ».
C’est pour cette raison qu’a chaque fin de séance, nous nous engageons à ce que vous soyez satisfait de vous même et que vous ayez éprouvé des émotions d’évolution. Vous ne prenez aucun risque, c’est nous qui les prenons puisque nous ne vous comptons pas la séance si c’est n'est pas le cas.